🔥 NOUVEAU CLASSEMENT JUIN 2022 🔥 DÉCOUVREZ LES TROTTINETTES PRÉFÉRÉES DES 50 000 LECTEURS MENSUELS DE MATROTT.COM

Comment obtenir une certification de conformité pour une trottinette électrique ?

Comment obtenir une certification de conformité pour une trottinette électrique ?
Comment obtenir une certification de conformité pour une trottinette électrique ?

Vous avez envie une trottinette électrique ? Vous ne savez pas comment l’homologuer, ni même comment obtenir une certification de conformité ? Nous allons vous donner toutes les informations nécessaires pour que vous puissiez facilement vous y retrouver. Prêt à en apprendre plus ?

Comment obtenir une certification de conformité pour une trottinette électrique ?

  • Si votre trottinette électrique ne dépasse pas les 25Km/h, vous obtiendrez votre certificat de conformité au moment de l’achat.
  • Si la vitesse dépasse les 25km/h, il faut que la trottinette respecte la norme CE. Il faudra ensuite l’homologuer pour avoir le certificat de conformité

Quels sont les différents types de trottinette qui existent ?

Avant d’acheter une trottinette électrique, il est important de prendre en compte qu’il existe différents types de trottinette. Voici quelques explications pour que vous puissiez comprendre de quoi il en retourne réellement : 

  • Les trottinettes qui roulent à moins de 6 km / h.
  • Les modèles qui roulent entre 6 et 25 km / h.
  • Les trottinettes électriques qui dépassent les 25 km / h.

En fonction de la vitesse et de la puissance de votre trottinette électrique, les règles en termes d’homologation et d’obtention de certificat de conformité ne sont pas forcément les mêmes. Notons également que les trottinettes électriques n’ont pas forcément la même législation. Ce sont donc des éléments qu’il faut prendre en compte lorsque vous décidez d’investir dans ce type d’élément.

Dans quels cas faut-il homologuer une trottinette électrique ?

Vidéo : Carte Grise pour trottinette électrique : est-elle obligatoire ?

Comme vous devez certainement vous en douter, l’homologation et l’obtention d’un certificat de conformité ne correspond pas forcément à toutes les trottinettes électriques. Ainsi, lorsque vous décidez d’investir dans ce type d’appareil à la fois rapide et silencieux, il faut réfléchir à son homologation. Ainsi, comme vous devez certainement vous en douter, la vitesse maximale de votre appareil est un élément qu’il ne faut pas négliger. Si vous avez un appareil qui ne dépasse pas les 25 km / h, vous avez un appareil qui correspond parfaitement aux normes européennes. Cette dernière sera homologuée et vous aurez donc un certificat de conformité qui est donné, au moment de la vente, par le vendeur.

Notons également que pour ce type d’appareil, vous pouvez parfaitement les conduire sur circuit, sur des routes privées ou encore des parcours réalisés pour l’occasion.

Néanmoins, si vous avez une trottinette qui possède une vitesse supérieure à 25 km / h, il faudra l’homologuer pour que vous puissiez obtenir le certificat de conformité qui va avec cette dernière. Cependant, il faut tout de même respecter certaines conditions pour que vous puissiez facilement demander une homologation.

Quelles sont les conditions à remplir avant de procéder à l’homologation de sa trottinette ?

Vous devez demander une homologation ? Vous n’avez pas obtenu une certification de conformité pour votre trottinette ? Nous allons vous donner toutes les informations nécessaires pour que vous puissiez facilement vous y retrouver.

Ainsi, le premier élément d’information que nous pouvons vous donner est tout simplement le fait que votre trottinette électrique doit obligatoirement être homologuée si cette dernière roule à 25 km / h au moins. Pour les appareils qui roulent moins vites, cette dernière sera, dans tous les cas homologués, puisqu’elle respectera les normes européennes.

Lorsque vous avez une trottinette qui roule à 25 km / h ou plus, il faut regarder que cette dernière respecte bien les normes de fabrication européenne pour obtenir votre homologation et, par extension, votre certificat de conformité. Ce n’est pas une étape compliquée puisque vous devez simplement voir s’il est inscrit la norme CE survoler trottinette électrique. Sans ce label, il faut tout de même noter que votre appareil ne sera pas en mesure de circuler en France. Vous ne pourrez donc pas obtenir d’homologation, vous ne pourrez pas non plus avoir une certification de conformité.

Notons également que si vous ne voyez pas le label CE sur votre trottinette électrique, il suffit de demander un certificat de conformité à votre vendeur. Si ce dernier ne peut pas vous en donner, vous ne serez pas en mesure de demander une homologation de votre trottinette électrique.

Quelles sont les différentes étapes à réaliser pour homologuer une trottinette ?

Si vous avez obtenu une certification de conformité, il ne vous reste plus qu’à demander une homologation de votre appareil, si ce dernier roule à plus de 25 km / h. Pour que vous puissiez facilement y arriver, nous allons vous donner les différentes étapes que vous devrez suivre.

L’immatriculation de sa trottinette électrique

Pour pouvoir homologuer votre trottinette électrique, il faut que cette dernière soit immatriculée. Pour ce faire, le propriétaire doit se rendre au ministère de l’Intérieur pour remplir cette formalité. Bien évidemment, pour que votre homologation puisse se faire, il est important de noter que vous devez être en possession de votre certificat de conformité qui aura été fourni par votre vendeur. Si vous n’arrivez pas à obtenir ce certificat, sachez que vous ne serez pas en mesure d’homologuer votre appareil. Votre véhicule ne sera donc, pas autorisé à circuler en France, ni même dans l’Union Européenne.

Si vous avez votre certificat de conformité, le ministère de l’Intérieur va tout simplement vous fournir un numéro d’identification unique. Vous devez tout simplement le fixer sur une plaque qui doit être placé sur une partie fixe et inamovible de votre carte grise. Notons égarent que vous devez fixer ce dernier en deux lignes de trois caractères.

L’assurance de sa trottinette électrique

Le deuxième élément qu’il est important de prendre en compte est tout simplement le fait que vous devez opter pour une assurance pour votre trottinette électrique. En effet, si votre appareil roule à plus 25 km / h, cela est considéré comme une moto, un quad ou encore une voiture. L’assurance va tout simplement de couvrir les dommages corporels ou matériels que le propriétaire peut causer à un tiers. Vous pouvez opter pour une couverture minimum. Mais, il est possible de prendre une assurance tous risques comme cela peut être le cas pour votre voiture, par exemple.

Notons également qu’il est important de vérifier que vous n’avez aucun doublon auprès de votre assureur. Vous pouvez parfaitement faire un bilan avec ce dernier pour que vous puissiez trouver l’assurance la plus adaptée à votre trottinette électrique, le cas échéant.

Une fois l’homologation de votre appareil fait, il ne vous reste plus qu’à avoir les équipements de sécurité nécessaires

Avoir une trottinette électrique, c’est bien. Néanmoins, il faut tout de même prendre en compte que c’est un élément qui peut être dangereux. Ainsi, il est vivement recommandé d’avoir tous les équipements nécessaires pour vous protéger lorsque l’homologation de votre trottinette est faite. Pour que vous puissiez facilement vous y retrouver, voici une liste des différents équipements que vous devez vous procurer :

  • Un casque. Néanmoins, il ne faut pas opter pour un casque de vélo. Vous devez opter pour un casque qui vous protège réellement en cas de choc. On choisira donc un casque de moto. Notons également que si vous ne mettez ce dernier pendant la conduite de votre trottinette électrique, vous pourrez avoir des sanctions.
  • Vous devez également avoir des genouillères. Cela va tout simplement vous permettre d’avoir un genou protéger en cas d’accident.
  • Vous devez aussi mettre des gants et des vêtements qui soient adaptés à la conduite d’une trottinette électrique. Que vous rouliez sur la route ou sur le trottoir, vous n’êtes pas à l’abri d’avoir un accident. Et nous n’allons vous le cacher, cela peut vraiment faire mal.

Comme vous pouvez le constater, il est vraiment important d’avoir la panoplie d’équipements pour évier de se faire mal. Notons également que vous devez forcément avoir un certificat de conformité pour pouvoir mettre en circulation votre trottinette électrique.

Tout savoir sur le statut légal des trottinettes électriques depuis Septembre 2019

statut légal des trottinettes électriques
statut légal des trottinettes électriques

Depuis 2019, la loi est assez claire sur l’usage des trottinettes électriques. En effet, chaque catégorie de trottinette électrique peut avoir un cadre légal qui est donné et qui doit être respecté, bien évidemment. Par exemple, la vitesse des trottinettes peut être plafonnée à 50 km / h. Ces dernières n’ont donc pas le droit de rouler sur les trottoirs. Notons également que vous devez impérativement utiliser vos trottinettes électriques en agglomération. Les nationales et les départementales n’autorisent pas l’utilisation de trottinettes électriques. Ainsi, le but est simple : les trottinettes électriques doivent vous permettre de naviguer en ville sans avoir besoin de prendre une voiture ou les transports en commun, par exemple.

Notons également que si vous ne respectez pas la loi en vigueur, vous vous exposez à une amende de deuxième ou de quatrième classe. Vous devrez donc vous acquitter de 135€. Notons également que si vous débridez votre trottinette électrique, les conséquences légales peuvent être lourdes.

En cas d’accident, qui est responsable ?

Si vous rencontrez un accident avec votre trottinette électrique, il est important de prendre en compte que c’est toujours l’usager le plus fort et le mieux protéger qui devra endosser la responsabilité. Ainsi, le piéton sera toujours protégé en cas d’accident. Si vous avez un accident avec une autre trottinette électrique, c’est le NVEI le plus rapide qui sera fautif.

Comme vous pouvez le constater, pour rouler avec une trottinette électrique en France, il est important que cette dernière soit homologuée. Ainsi, vous devez forcément avoir un certificat de conformité qui sera donné par le vendeur ou le revendeur au moment de la vente. Si ce dernier ne vous le donne, vous pouvez toujours lui demander par la suite, le cas échéant.

Plus d'articles
Test Xiaomi M365 Trottinette électrique
Trottinette électrique Xiaomi M365