🔥CLASSEMENT AOUT 2020 🔥 DÉCOUVREZ LES TROTTINETTES PRÉFÉRÉES DES 30 000 LECTEURS MENSUELS DE MATROTT.COM

Que faut-il retenir du décret du 04 mai 2019 sur les EDPM ?

Avant de parler du décret du 04 mai 2019, il est important de comprendre pourquoi ce dernier à vu le jour.

Face aux incessants embouteillages dans les métropoles, trouver d’autres alternatives à l’automobile devienne une nécessité. Vélo, skateboard, hoverboard, tous les moyens sont bons pour circuler aisément en ville. 

Autrefois utilisé comme instrument de loisir, les trottinettes électriques sont devenues un moyen de déplacement à part entière. De plus en plus de personnes adoptent cette nouvelle tendance et envahissent les rues. Choix judicieux, en effet les trottinettes électriques sont à la fois pratiques, économiques, écologiques et proposent une façon plus amusante de se déplacer. 

Depuis peu, le décret visant à régulariser les EDPM ou Engins de Déplacement Personnel Motorisés vient d’être mis en vigueur. A quoi s’attendre ? Que faut-il en retenir, surtout pour les adeptes des trottinettes électriques. 

Le décret du 04 mai 2019 sur la trottinette électrique 

Le décret du 04 mai 2019 concerne les EDPM, incluant les trottinettes équipées de moteur. Avant de  détailler les articles de ce texte de loi, il est nécessaire de présenter les EDPM.  

EDPM, c’est quoi ?

EDPM ou Engins de Déplacement Personnel Motorisés désigne tout type de véhicule utilisé pour le déplacement d’une seule personne et qui ne dispose d’aucune place assise : trottinettes électriques, mono-roues, gyropodes, hoverboard…

L’un des atouts  principaux de ces engins est sans doute leur maniabilité. Plus légers qu’u vélo ou une moto, ces dispositifs  peuvent accompagner leur utilisateur partout où ils vont, et surtout, plus besoin de chercher une place de parking.

Grace à leur dimension réduite, ces nouveaux moyens de locomotion se faufilent facilement dans les portes bagages ou les sacs au dos. Faciles d’utilisation, les EDPM ne nécessitent que quelques minutes de prise en main avant de les conduire pour la première fois. Ces engins sont plus pratiques pour parcourir un court trajet, pour se rendre au bureau, à l’école ou même pour faire ses courses.

L’usage des EDPM constitue en même temps une solution écologique considérable face au changement climatique. En effet ces appareils sont équipés de moteur électrique respectueux de l’environnement. 

Que contient le décret sur les EDPM ?

Malgré la présence en masse des Engins de déplacement Personnel Motorisés  sur les voies urbaines, aucune loi ne régissait leur circulation.

Beaucoup se plaignaient alors des gênes occasionnés par certains conducteurs qui n’hésitent pas à rouler sur des espaces réservés aux piétons. C’est la raison pour laquelle le décret du 04 mai 2019 a mis en vigueur plusieurs réglementations pour les utilisateurs des EDPM. Quelques points essentiels sont à retenir.

En premier lieu, les EDPM, plus précisément les trottinettes électriques, auront le statut de « nouvelles catégories de véhicules » et entreront donc dans le code de la route. Cela dit, l’engin doit être équipé d’un dispositif de freinage, de feux  avant arrière ainsi que d’un avertissement sonore.

Dorénavant, les trottinettes électriques n’ont plus le droit de circuler sur les trottoirs. Le texte prévaut également le port obligatoire d’équipements tels que le casque de protection et un gilet de haute visibilité.

Les trottinettes motorisées ne peuvent ni tracter, ni pousser, ni se faire remorquer par un autre véhicule.

L’usage de ces appareils sur les voies publiques serra interdits aux enfants moins de 12 ans. La vitesse maximale autorisée ne doit pas excéder les 25 Km/h. Chaque infraction sera sanctionnée  d’une amende allant jusqu’à 1500 Euro.

L’impact du décret du 04 mai 2019 sur la circulation des trottinettes électriques

Le décret du 04 mai 2019 aura des répercussions sur la circulation des trottinettes électriques. En agglomération, les trottinettes motorisées devront désormais circuler sur les pistes cyclables.

Lorsque la chaussée est bordée de chaque côté par une bande cyclable, empruntez celle ouverte à votre droite suivant le sens de la circulation. En l’absence de piste cyclable, vous êtes autorisés à rouler sur les routes dont la vitesse maximale autorisée ne dépasse pas 50 Km/h, sur les aires pitonnées et sur les accotements  avec revêtement routier.

En dehors des agglomérations, les trottinettes électriques ne peuvent circuler que sur les voies vertes et les pistes cyclables. La circulation sur le trottoir reste autorisée dans la mesure où vous respectez l’allure au pas et que cela ne gêne pas les piétons.  Que vous roulez la nuit, ou en plein jour ; assurez-vous d’allumer constamment les feux de positions de votre trottinettes.

Les trottinettes électriques font parties des moyens de déplacement à la mode ces derniers temps. Face à cette omniprésence dans les métropoles, le décret  du 04 mai 2019 vise à inciter les adeptes de ces nouveaux véhicules à adopter une conduite plus responsable, pour leur sécurité et celles des autres.

Ces règlementations servent à rendre la circulation plus harmonieuse et ainsi de limiter les incidents de la route. Suivre ces directives vous évitera non seulement de payer une amende mais cela améliorera en même temps l’image des utilisateurs de trottinettes électriques. Ce qui peut encourager d’autres personnes à s’initier à cette passion.

Plus d'articles
Meilleurs antivols et cadenas pour trottinette électrique
Comment bien protéger sa trottinette électrique contre le vol : notre sélection d’antivols et cadenas