🔥CLASSEMENT AOUT 2020 🔥 DÉCOUVREZ LES TROTTINETTES PRÉFÉRÉES DES 30 000 LECTEURS MENSUELS DE MATROTT.COM

Quelles sont les obligations pour rouler en trottinette électrique ?

C’est la fin du flou juridique qui régnait jusqu’à présent avec la présence de plus en plus forte des nouveaux engins de déplacement dans les rues et l’espace public. Après plusieurs mois de travail et de concertation avec l’ensemble des acteurs concernés, les ministères de l’Intérieur et des Transports ont finalisé le décret modifiant le code de la route. Depuis le 8 juillet 2020, de nouvelles réglementations sont appliquées, pas seulement aux trottinettes électriques mais à tous les EDPM, c’est à dire les engins de déplacement personnel motorisés, regroupant monoroues, gyropodes, skateboard et hoverboards, tous électriques. Rentrés donc pleinement dans le code de la route, ces véhicules sont soumis à des règles claires afin de circuler en toute légalité.

Toujours plus nombreux sur la chaussée, les trottinettes électriques sont de plus en plus contrôlées par les forces de l’ordre en cette rentrée 2020. Encore plus utilisés pour favoriser la distanciation sociale, ces nouveaux véhicules doivent respecter les règles qui permettent leur développement, tout en assurant la sécurité de leurs utilisateurs et des autres usagers.

Comment rouler légalement en trottinette électrique ?

Réglementation loi trottinette électrique

Les utilisateurs de trottinette doivent adopter un comportement prudent, tant pour leur sécurité que pour celle des autres. Il est tout d’abord important de préciser que la conduite d’une trottinette électrique est réservée à une seule personne âgée d’au moins 12 ans. Pas question donc de monter à deux sur ce véhicule, sous peine d’être verbalisé. Une amende de 35 euros est applicable, tout comme le fait de rouler avec un casque audio ou des écouteurs sur les oreilles.

En agglomération, la trottinette électrique doit circuler sur les pistes cyclables à la vitesse maximale de 25 km/h. Le débridage est donc interdit pour rouler sur la voie publique. Il faut savoir qu’en cas de dépassement des 25 km/h autorisés, vous encourez une amende de 5ème classe estimée à 1500 euros. Quand les pistes cyclables ou les voies vertes ne sont pas présentes, vous pouvez emprunter les routes limitées à 50 km/h, mais pas plus.

Hors de question donc de circuler sur les trottoirs. Ceux-ci étant réserver aux piétons, cependant certaines mairies acceptent l’utilisation de la trottinette électrique à l’allure maximale de 6 km/h. Il convient donc de se renseigner auprès de sa mairie pour connaître ce point de règlement. On évite ainsi une éventuelle amende de 135 euros, tout comme le fait de débrider sa trottinette. De nombreuses trottinettes disposent d’un mode « piéton » limitant justement à ces fameux 6 km/h afin de ne pas gêner les bipèdes.

Hors agglomération, seules les voies vertes et pistes cyclables sont réservées aux EDPM car il serait très dangereux de circuler sur des voies allant de 70 à 90 km/h avec un engin limité, lui, à 25 km/h.

Une assurance obligatoire

Cela peut en surprendre plus d’un, même aux possesseurs actuels de trottinette électrique, mais une assurance responsabilité civile est obligatoire dorénavant pour circuler en EDPM. Cette assurance obligatoire couvre tous les dégâts que vous pouvez causer aux tiers, c’est à dire au véhicule, matériel ou personne que vous heurtez. Il faut savoir que cette assurance ne couvre qu’une seule trottinette électrique à la fois. Pensez donc à assurer vos autres engins électriques si vous en possédez plusieurs. Ces assurances à faibles prix couvrent aussi bien souvent le vol, alors n’hésitez à vous rapprocher de votre assureur ou de votre revendeur (comme par exemple sur le site internet Weebot).

Quel équipement est obligatoire en trottinette électrique ?

Quel équipement est obligatoire en trottinette électrique ?

Afin de rouler en toute sécurité, quelques équipements sont obligatoires pour circuler avec sa trottinette électrique. Si le port d’un gilet fluorescent par temps nocturne (ou par faible visibilité) était déjà dans la précédente réglementation, le port du casque n’est lui toujours pas obligatoire pour circuler en trottinette électrique. En revanche, il est fortement conseillé de le porter si vous souhaitez rouler en sécurité. Les statistiques montrent que 40% des chutes en trottinette électrique entraînent des blessures au niveau de la tête.

En étant très vulnérable sur ces véhicules, le port du casque peut fortement vous sauver. Il existe une multitude de casques, allant du casque de vélo, à celui de snowboard, jusqu’au casque de moto. Si ce dernier est celui qui offre la meilleure protection, en particulier le casque de moto intégral, il n’est en revanche pas le mieux adapté à la circulation en ville. Avec un casque de moto sur les oreilles, on se coupe quelque peu du bruit environnant, tout comme la visibilité réduite à la seule visière.

Une bonne visibilité obligatoire

Depuis la dernière réglementation, il faut posséder un avertisseur sonore non-électrique pour pouvoir se manifester sur la chaussée auprès des autres conducteurs jusqu’à 50 mètres. Pensez donc à vous équiper, si votre trottinette achetée avant la nouvelle loi n’en possède pas. Vous éviterez les 35 euros d’amendes requis contre ce manque.

Toujours pour optimiser la visibilité auprès des autres sur la route, votre trottinette doit disposer d’un phare avant de couleur blanche, ainsi que d’un phare arrière de couleur rouge. Si certains modèles possèdent des clignotants, ou encore un feu de frein, ceux-ci ne sont pas obligatoires mais juste utiles afin de maximiser votre sécurité sur ce deux-roues. Des catadioptres ou bandes réfléchissantes sur les côtés du véhicule sont eux aussi obligatoires pour circuler légalement en trottinette électrique.

Conclusion

La législation régissant la circulation des trottinettes électriques sur la voie publique est donc maintenant parfaitement claire. Il est important de bien conserver en tête ces informations afin de rouler l’esprit léger. Si un système de freinage est obligatoire sur une trottinette électrique, il n’est en revanche pas précisé quel type de freinage (mécanique, électromagnétique, à tambour, à disque), ni combien sont obligatoires. Mais rassurez-vous, toutes les trottinettes en France sont déjà en conformité à ce sujet et disposent d’un système de freinage intégré. Pour votre sécurité, nous vous invitons tout de même à vous renseigner sur les différents systèmes de freins disponibles sur les trottinettes afin de choisir celui qui vous semble le mieux adapté pour votre sécurité.

Plus d'articles
Trottinette grandes roues Hudora AIR 205